blog
Subscribe

Communauté, Tendances, Vidéo Sociale

Nouveaux contenus et formats : quelles leçons tirer des Rencontres de l’UDECAM 2019 ?

Posted By Philippine Aubourg | Sep 10, 2019

Share

L’année 2019 marque un tournant pour les médias, en atteste le projet de loi audiovisuelle en France qui prévoit d’assouplir la régulation de la publicité à la télévision. Les 13èmes Rencontres de l’UDECAM le 5 septembre dernier étaient l’occasion de faire le point sur les nouveaux usages et les stratégies à adopter dans le cadre de cette véritable révolution numérique des médias, et Wibbitz était présent.

 

Placer l’utilisateur au centre de l’écosystème

Si la dernière décennie a vu les médias se développer grâce aux progrès technologiques, il a fallu se moderniser pour adapter le contenu aux nouvelles plateformes numériques. Aujourd’hui, le réel défi est de savoir s’adapter face à ces changements digitaux et ces nouveaux usages sans compromettre son intégrité ni fragiliser l’écosystème. C’est outre-Manche que l’on voit ces nouvelles pratiques mises en oeuvre. En effet, l’un des succès de The Guardian, soulignés par Anna Bateson, Chief Customer Officer, est d’avoir su placer le lecteur au centre de son activité, grâce à ses utilisateurs payants dans plus de 100 pays, et en comptant désormais sur les revenus de ses abonnements plutôt que de la publicité.. Face à une audience renouvelée, plus jeune, et avide de découvertes, The Guardian a mixé les rédactions digitales et prints, pour qu’elles échangent davantage.

Enfin, comme on le voit aujourd’hui, la multitude des plateformes digitales permet à tout un chacun de s’exprimer facilement, avec des formats vidéos qui se développent à vitesse grand V. Ainsi, Inam Mahmood, Director, Monetisation & Partnerships chez Tik Tok, rappelle que “plus de 50% des utilisateurs de Tik Tok poste au moins une vidéo par semaine”.
Par ailleurs, les utilisateurs sont à la recherche d’émotion, d’authenticité et de personnalisation des contenus, et c’est à ce besoin que Snapchat tente de répondre en jouant avec la réalité augmentée avec l’environnement selon la localisation des utilisateurs. “Snapchat est la première application sociale en France sur les 15-24 ans. Les utilisateurs de Snapchat jouent avec la réalité augmentée 250 millions de fois par jour” rappelle Jeff Miller, Global Head of Business Marketing chez Snapchat.

Diversifier les contenus et les formats

À l’ère du “Digital First”, les médias ont donc dû accroître la variété de services disponibles ainsi que les volumes de contenus tout en s’adaptant aux nouveaux usages. Il a fallu convertir les lecteurs de presse écrite en abonnés numériques, et adapter les contenus aux nouveaux formats : podcasts, streaming vidéo, etc.
Philippe Carli du Groupe Ebra souligne toute l’importance de localiser le contenu en mettant en place des “Digital Factory” et en formant les journalistes aux solutions digitales, comme les nouveaux outils vidéo.

La diversité des contenus et des façons de les lire, ainsi que la multiplication des formats sont le nerf de la guerre pour permettre aux médias de conserver leur lectorat et gagner de nouvelles parts de marché. C’est pourquoi ils doivent travailler main dans la main avec les réseaux sociaux, comme l’a rappelé Pierre Louette du groupe Les Echos.
Au quotidien, ce sont 4 Français sur 10 qui regardent au moins un contenu vidéo en ligne d’après Médiamétrie. La vidéo a donc désormais une place prédominante dans l’écosystème.
BFM TV a ainsi annoncé la diffusion d’un journal d’information au format vertical sur la page Facebook de la chaîne ainsi que sur son site web, preuve que la vidéo est toujours autant plébiscitée sur les réseaux sociaux et s’adapte aux usages mobiles.

Utiliser les plateformes numériques comme levier de croissance

La collaboration entre Le Monde et Facebook montre à quel point les plateformes numériques sont des leviers d’acquisition digitale pour les médias et aide ces derniers à mieux comprendre les attentes de leur lectorat. Le lancement de la nouvelle série vidéo “Plan B” produite par Le Monde sur les enjeux environnementaux, disponible sur la page Facebook du quotidien ainsi que sur Facebook Watch à partir de septembre 2019, est un excellent exemple de la prédominance des contenus vidéos pour ces médias.
Les réseaux sociaux sont donc une vitrine de choix pour attirer des publics plus variés, qui ne sont pas forcément habitués à interagir avec des médias ou même des marques.

Désormais, les médias de contenus comme les vidéos jouent un rôle prédominant dans notre connaissance de sujets aussi divers que l’actualité, la culture, les nouvelles technologies, il est donc primordial de conserver un équilibre entre marques, agences, médias et plateformes digitales. Facebook a détaillé dans un communiqué diffusé jeudi 5 septembre :

« Ces contenus vidéo permettront aux médias d’attirer un nouveau public tout en générant des revenus durables. Les émissions auront le contrôle sur leur ligne éditoriale et travailleront en étroite collaboration avec Facebook pour comprendre quels sujets et formats conviennent le plus au public »

Philippine Aubourg

Marketing Manager chez Wibbitz